Causerie du jeudi 29 mars 2012 – Viktor Frankl

Kurt Lewin

Viktor Emil Frankl, né à Vienne le 26 mars 1905 et mort à Vienne le 2 septembre 1997, est un professeur autrichien de neurologie et de psychiatrie. Il est le créateur d’une nouvelle thérapie, qu’il baptise logothérapie, qui prend en compte le besoin de « sens » et la dimension spirituelle de la personne.

Biographie
Dès l’âge de quinze ans, il correspond avec Sigmund Freud. En 1921, il donne sa première conférence sur le thème : « À propos du sens de la vie » et devient membre actif des jeunes travailleurs socialistes.

En 1925, étudiant en médecine, il rencontre personnellement Freud tout en se rapprochant du cercle d’influence d’Alfred Adler. L’année suivante, il est exclu de l’association de psychologie individuelle en raison de ses divergences avec Adler.

De 1933 à 1936, il dirige le « pavillon des femmes suicidaires » de l’hôpital psychiatrique de Vienne.

Quand les nazis prennent le pouvoir en Autriche, il sabote les ordres reçus, au risque de sa vie, afin de ne pas euthanasier les malades mentaux.

En 1942, sa famille et lui-même sont déportés dans le camp de concentration de Theresienstadt. Puis, le 19 octobre 1944 il était envoyé à Auschwitz. Il observe avec étonnement que les plus robustes, qui étaient le plus dans l’action, étaient les premiers à mourir tandis que ceux qui paraissaient les plus faibles résistaient beaucoup plus longtemps : « Face à l’absurde, les plus fragiles avaient développé une vie intérieure qui leur laissait une place pour garder l’espoir et questionner le sens1. ». Ses parents y ont trouvé la mort, alors que son épouse est morte au camp de Bergen-Belsen. Il ne l’apprendra qu’après sa libération, survenue le 27 avril 1945. C’est la vie dans les conditions inhumaines des camps de concentration qui l’a poussé vers sa théorie du sens de la vie (la logothérapie).

Pendant 25 ans, il sera le directeur de la polyclinique neurologique de Vienne.

En 1948, il obtient son doctorat de philosophie sur le sujet : « Le Dieu inconscient ». En 1955, il devient professeur à l’université de Vienne. En 1970, à San Diego en Californie, le premier institut de logothérapie au monde est fondé. On trouve aujourd’hui des centres et des associations de logothérapie dans trente pays. Ses livres sont traduits dans 32 langues.

Source : Wikipedia

Causerie animée par Jean-François Maffre

Ressources liées à cet atelier :

Présentation de la causerie


Chargement de la carte…

29 mars 2012
de 20h00 à 22h00

Ajouter à mon agenda (Ical)

Places disponibles : 0

Ô Zen Bistro :
6, rue Caminade,
Toulouse





Site web

M° Carmes


Frais de restauration 20 € par Causerie à régler directement au restaurateur à votre arrivée.



Jean Louis Mercier

À propos de Jean Louis Mercier

Consultant en management / facilitateur en coopération
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.