Causerie du mercredi 25 octobre 2017 – Augusto Boal

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

par Luc Jerabek, consultant Politiques sociales, développement rural et urbain

 

Et si le théâtre forum pouvait aider à changer le monde et … notamment celui du travail ?

Né au Brésil en 1931, Augusto Boal est dramaturge, écrivain, théoricien, metteur en scène. Il a inventé de multiples formes de théâtre (dont le théâtre-forum) qui furent d’abord une réponse à la répression politique qui s’abattait alors sur le Brésil. Contraint sous la pression du pouvoir militaire de quitter le Brésil en 1971 pour ses activités artistiques qui furent autant de prises de position politique, Augusto Boal a commencé par développer ce qui deviendra bientôt le “Théâtre de l’Opprimé”. La poétique de l’opprimé, écrira Augusto Boal, est d’abord celle d’une libération : le spectateur ne délègue aucun pouvoir pour qu’on agisse ou pense à sa place. Il se libère, agit et pense par lui-même. Le théâtre est action et le spectateur un “spect-acteur”.

« Le théâtre est une arme, c’est au peuple de s’en servir. » Aussi Augusto Boal refuse-t-il l’oppression du théâtre comme forme qui enferme le spectateur dans la passivité. Il faut au contraire amener les participants à transformer le cours du jeu ; la représentation n’est plus préfabriquée par des spécialistes dans un lieu spécifique, elle s’invente chaque fois sur les lieux mêmes de l’activité quotidienne (usines, villages, lycées, foyers, etc.), à partir de situations concrètes proposées par l’assistance, mises en jeu avec la participation du plus grand nombre. Le théâtre est préfiguration de la révolution : on se change en jouant, on joue pour changer la vie. « Assez du théâtre qui ne fait qu’interpréter la réalité : il faut la transformer. » Mais il n’y aura de réelle possibilité de transformation que si les techniques de jeu sont massivement diffusées, massivement pratiquées.

A l’heure où dans les entreprises nous parlons beaucoup de souffrance et d’oppression mais aussi de libération et de transformation, la vie et l’œuvre d’Augusto Boal ne peuvent  que nous instruire et nous inspirer.

Cette causerie sera animée par Luc Jerabek ancien directeur de structures associatives éducatives, d’insertion sociales et professionnelles et de lutte contre la pauvreté aujourd’hui consultant Politiques sociales, développement rural et urbain au sein de la coopérative Maison de l’Initiative, formé au T.O. par Augusto et Julian BOAL et par Sanjoy Ganguly du Jana Sanskriti.

Cliquez sur “Réservez” ci dessous pour réserver et payer votre place : merci de ne pas tenir compte de l’indication erronée ci-dessous “places disponibles : 0” 

Réservez

… dès à présent votre place au restaurant Le Pitchoun et réglez directement votre repas : 16,00 euros pour les adhérents et les étudiants ou demandeurs d’emploi ; 20,00 euros pour les non adhérents. Au plaisir de vous accueillir dès 19h30 au 3 rue Tripière à Toulouse !


Chargement de la carte…

25 octobre 2017
de 19h30 à 22h00

Ajouter à mon agenda (Ical)

Places disponibles : 0

Le Pitchoun :
3 rue Tripière
Toulouse







Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Jean Louis Mercier

À propos de Jean Louis Mercier

Consultant en management / facilitateur en coopération
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire